19/08/2008

Etiquettes-prénoms en Petite section : Signe VR photo

Etiquettes-prénoms : signe ou photo sur le tableau des présences ?


De la difficulté à réunir les photos d'identité...

L'idéal serait bien sûr de disposer de photos d'identités de ses élèves dès la rentrée. C'est rarement le cas, et selon les années scolaires, la collection de photos est plus ou moins difficile à réunir : rentrée échelonnée, nouvel élève...)

Quelques avantages de la photo :

  • La photo aide l'enfant à se sentir à sa place dans la classe.
  • Il se représente, cela favorise l'acquisition du schéma corporel.
  • Il manipule une image de lui-même chargée affectivement.
  • La photo assure un lien école-maison
  • Cela favorise la socialisation : jeu de reconnaissance des autres élèves...
  • ...

Je réunissais dès que possible des photos d'identité de chaque élève. (Un bon moyen : programmer une visite du photographe scolaire tôt dans l'année : il laisse très souvent aux enseignants de la classe une série de photos d'identité de leurs élèves)

Mais je n'attendais pas de disposer des photos pour réaliser les étiquettes de présences. J'utilisais pour ces étiquettes un signe attribué à chaque enfant. En moyenne ou début de grande section, je leur distribuais des signes abstraits ou géométriques (croix, coeur, étoile...), afin de travailler l'accès à la symbolisation préparatoire à la lecture. En petite section, je choisissais des signes figuratifs. L'élève pouvait s'identifier plus facilement à un objet ou à un animal.


Où trouver des signes ?

Autrefois, et même au siècle dernier, on utilisait souvent de petits tampons encreurs en guise de signes. Heureusement, l'ère de l'informatique a révolutionné les étiquettes parfois baveuses et les tampons usés. Je fouinais dans les banques d'images type clip'art pour dénicher toute une série de signes que je transférais dans mon ordinateur. je pouvais ainsi les ressortir à tout moment, les utiliser pour des fiches d'exercice, pour permettre aux élèves de signer eux-mêmes leur travail ...

Quelques avantages du signe :

  • Facilement reproductible, sous différents formats, couleur, N&Bl... grâce à l'ordinateur et la photocopieuse.
  • Permet un début d'accès à la symbolisation
  • Disponible dès le premier jour de la rentrée
  • Choix presque illimité des sujets représentés par ces signes
  • L'élève peut choisir son signe (pas sa photo!)
  • ...

En conclusion : Signe ou photo, pourquoi choisir ?

Les élèves avaient un signe dès le premier jour d'école (voir ICI). Ce signe figurait sur les étiquettes à coller au tableau de présence, et sur d'autres affichages, comme la liste des élèves, les porte-manteaux...

Dès que j'avais réuni toutes les photos des élèves, je les utilisais également : sur la liste des élèves affichée en classe, pour de nouveaux tableaux (activités, cantine...), et je pouvais alors exploiter en langage et en socialisation les photos d'identité.

Aucun problème à utiliser conjointement les deux : les élèves font très bien la distinction entre leur "vraie" image photographique et leur signe. L'important est de maintenir les supports des rituels mis en place dès la rentrée. Introduire petit à petit les nouvelles représentations photographiques et leur attribuer un usage propre, distinct des étiquettes avec signe.


Voir l'article sur l'attribution des signes le jour de la rentrée scolaire

Voir aussi les articles associés des catégories : Prénom et Rituel

(illustrations : Le grand monde du préscolaire)

3 commentaires:

  1. gros inconvénient à mon goût du signe : l'élève fait un amalgame avec son prénom. Signer son travail correspond pour lui à dessiner son signe, à l'identifier au même titre qu'il le ferait avec son prénom.
    Résultat en début de MS, je demande à mes élèves "d'écrire leur prénom", certains me font leurs signes.
    De même, le fameux "regarde c'est ta lettre", donc leur prénom, c'est leur "lettres", je préfère donc la phrase "regarde, c'est la première lettre de ton prénom"...

    donc pour moi, c'est photo, et avec un appareil photo numérique, il suffit de préparer les fichiers à l'avance, on prend les élèves le jour e la rentrée, en général ils sont sur leur 31, on insère les photos entre midi et 2, on imprime, on plastifie tout ça le soir et hop ! les étiquettes sont prêtes dès le lendemain, on peut mettre en place de tableau de présence !

    RépondreSupprimer
  2. @ Lou: je suis d'accord avec toi: il faut prendre garde à distinguer le "nom" du signe. J'ai testé plusieurs formules (photos ou signes), et dans tous les cas, le prénom écrit était toujours là. Ainsi, pas plus de confusion possible entre le prénom écrit et le signe qu'entre le prénom et une photo, qui est elle aussi une représentation picturale de l'enfant. Et je te rejoins également sur la majuscule: ça n'est pas le prénom, juste la première lettre.
    Pour la photo, j'ai déjà été confrontée au problème d'interdiction de photographier les enfants sans autorisation écrite des parents, avec des autorisations qui n'arrivaient qu'au bout d'une semaine ou 2. Mais si c'est possible, c'est effectivement une très bonne solution.
    Merci pour ton témoignage.

    RépondreSupprimer
  3. et si vous faisiez leurs empreintes de mains????
    des fonds correspondant aux différents groupes et après l'empreinte de main de l'enfantd'une couleur particulière.
    Je cherche "mon empreinte" dans le groupe des verts !!!!
    c'est une idée comme une autre............
    je la teste cette année.
    cela me laissera le temps ensuite de coller une photo dans la paume de main..............

    RépondreSupprimer

Un petit mot à dire? C'est ici...
Merci de la visite et à bientôt!