11/12/2008

Bricolage dernière minute: carte de Noël en maternelle cycle 1

Carte de Noël ou étiquette de Noël express pour préscolaire, petite section maternelle.

Plus que quelques jours avant les vacances de Noël, et tout reste encore à faire! Le défi: réaliser une carte de Noël avec sa classe en une matinée! Et si vous l'associez à un assortiment de sablés de Noël joliment emballé, voilà la carte et le cadeau de Noël finis en deux jours, prêts à être livrés pour les fêtes! Comme souvent, lorsque la réalisation d'un bricolage ou d'une carte est rapide, cela implique un important travail de préparation par un adulte , et si possible... un peu de matériel et une petite contribution de la coopérative! Tout se paye, en particulier le temps!

Les matériels et matériaux nécessaires et bienvenus:

  • Le carton ondulé de couleur

  • Une perforeuse, pour de petits ronds, mais l'idéal est de dénicher dans l'école un jeu de poinçonneuses à motifs de Noël et/ou géométriques: dans ce cas, ne pas se priver de nounours et autres animaux pour décorer le sapin.
  • Eventuellement de petits éléments à coller (pourquoi pas des yeux mobiles pour le bonhomme de neige), ou du coton pour réaliser de petits flocons de neige.
  • Le grand luxe: un cutter spécial en forme de compas pour découper des cercles (pour le bonhomme de neige).

La préparation:
Le week-end précédent, la veille, la nuit précédente, ou bien encore, pour les chanceux: les après-midi précédents, durant la sieste des petits et fait par l'ATSEM:
Car tout doit être préparé à l'avance par un adulte. Le plus simple si l'on est vraiment pressé et que l'on doit gérer toute une classe de petits êtres surexcités par l'approche de Noël, est de proposer très peu de modèles de cartes différents (de 1 à 3), et très peu d'éléments décoratifs à rajouter sur le motif. Comme dit la maxime préférée des enseignants en PS préscolaire en situation de crise: "pas le temps! pas le choix!"
  • Découper autant de fonds que d'enfants, en variant les couleurs, et si l'on peut éviter les fonds verts (sapin), blancs (bonhomme de neige) jaunes (étoile), on se simplifie la vie.
  • Dimension d'une carte: un rectangle de 20cm/15cm, plié en deux pour coller une comptine à l'intérieur (ou un peu plus grand).
  • Si l'on veut aller encore plus vite: on réalise juste une petite étiquette de 6cm/10cm, qui décorera un cadeau.
  • A la maison: on peut faire faire aux enfants toute une série d'étiquettes, pour chaque membre de la famille. A accrocher aux cadeaux, ou à utiliser en marque-place au cours d'un repas de fête familial.
  • Préparer arbitrairement tous les autres éléments pour obtenir une carte par enfant (motif+décorations)
  • L'idéal est de placer dans de petites barquettes individuelles tout le nécessaire pour réaliser le motif et les décorations, prêtes à être distribuées.
Déroulement en classe:
Collectivement:
  • Le matin même: regrouper les enfants. Présentation d'un modèle de chaque carte à réaliser.
  • Activité langagière autour des cartes: leur description, leur fonction...
  • Comment sont-elles fabriquées: les différentes étapes, que doit-on d'abord coller...
  • Les reconstituer sans coller en groupe collectif: commenter, nommer et dénombrer les différents éléments...

Choix individuel et répartition des cartes:
  • Faire asseoir tous les enfants, dans le calme, si possible aux tables plutôt que sur les bancs pour éviter tout renversement de matériel.
  • Usez si nécessaire d'une ruse en vrai(e) professionnel(le) de la manipulation que vous êtes, pour éviter que les derniers enfants se retrouvent avec des sapins verts et des fonds verts: commencez par faire choisir le fond en distribuant les fonds de la même couleur que les motifs en premier: (dans les exemples illustrés ici: le problème vient des fonds verts, blancs et jaunes)
  • Les enfants ont réfléchi au choix de leur motif:
  • "Qui veut un fond vert?" Immanquablement, des mains se lèvent.
  • Demander à ceux qui lèvent la main s'ils envisagent de faire un sapin.
  • Réponse négative: on distribue le fond vert et la barquette contenant le bonhomme de neige ou tout autre motif.
  • Réponse affirmative: l'enfant a le choix: s'il veut le fond vert, il doit choisir autre chose qu'un sapin. S'il veut un sapin, il attend que l'enseignant propose d'autres fonds.
  • Petit à petit, chaque enfant a devant lui, posé sur la table, tout le matériel nécessaire à la réalisation de sa carte: fond+barquette d'éléments. Déposer bien en vue pour gagner du temps plus tard une étiquette au prénom de l'enfant dans la barquette.
Pause...
Une fois l'étape de la distribution achevée, une pause s'impose: passage aux toilettes, motricité, récré... selon l'emploi du temps.
Retour dans la classe.
  • Libérez la plupart des tables en déplaçant les "tas" de cartes+barquettes. Un groupe va réaliser le montage de sa carte. Les autres partent à des activités de dégagement, jeux... en autonomie ou sous surveillance de l'ATSEM.
  • Se met alors en place un roulement: chaque groupe assemble sa carte, d'abord sans colle puis colle les éléments. Puis le groupe part aux autres ateliers alors qu'un groupe suivant lui succède.
  • Une telle matinée est généralement éprouvante: délais très brefs et cadence soutenue! Pas de panique. Il est souvent possible de bouleverser les habitudes de l'après-midi: certains petits peuvent faire leur carte après la sieste, ou au pire, durant l'accueil du lendemain.

Deux exemples de motifs très simples à dessiner et à découper. Les petits éléments sont réalisés à la poinçonneuse ou à la perforeuse. Le coton remplace sans problème les flocons de neige.
  • Plier sur les pointillés AVANT de faire coller les motifs, sous peine de taches de colle sur le verso...
  • A l'intérieur de la carte, coller la comptine de Noël apprise en classe, photocopiée sur un papier de couleur assorti aux couleurs de la carte (voir liste des comptines de Noël dans l'index)

Un exemple de 3 étiquettes réalisées en quelques minutes par les plus jeunes: (Cliquez pour agrandir)
Attention: la webmestre de ce site vient de s'apercevoir qu'elle a de petits problèmes de latéralité: pour les 2 cartes, placer les motifs sur la moitié
droite, et non à gauche!...

Prolongement:

Ne pas oublier, une fois les cartes terminées, un petit bilan collectif (le lendemain, par exemple): Montrer l'ensemble des cartes à toute la classe.
  • Chaque enfant redécouvre sa propre carte, constate éventuellement qu'il y a maintenant une comptine à l'intérieur.
  • On apprend à manipuler la carte, et on "lit" ensemble la comptine.
Il est possible de conserver une trace de cette carte, avant qu'elle ne parte dans les familles:
  • Poser la carte sur une table.
  • La couvrir d'une feuille unie (type papier machine) blanche ou de couleur.
  • Repasser sur cette feuille avec une grosse craie grasse "couchée" sur la tranche.
  • La texture du carton ondulé et la juxtaposition d'éléments permet de réaliser des empreintes intéressantes.
  • Afin d'éviter tout risque de dérapage incontrôlé de l'outil scripteur: on peut utiliser les cartes réalisées en modèles par l'enseignant, plutôt que la carte de l'enfant.

Remarques et compétences:
Cette forme de cartes laisse peu de place à la créativité et à l'imagination. Mais elle n'est pas inutile en petite section, où toute nouvelle tâche est source d'apprentissage. Une telle réalisation peut dépanner lorsque le temps manque, et il sera toujours possible et souhaitable de proposer des bricolages plus créatifs à d'autres occasions.

Voilà quelques compétences mises en œuvre lors de sa réalisation:

Tri, choix des couleurs.
  • Connaissance des couleurs, les reconnaitre, les nommer
  • Choisir ses éléments colorés en fonction de critères logiques, et non affectifs: deux formes posées l'une sur l'autre doivent impérativement être de couleur différente, sinon, impossible de voir le motif (une notion à reprendre plus tard en art plastique)
  • Topologie: assemblage des éléments cohérent, en 3 étapes: commencer par choisir l'arrière-plan - puis le motif principal - puis les décorations.
Répartition pertinente des petits éléments:
  • schéma corporel avec le Bonhomme de neige: (les éléments du visage), dans le prolongement éventuel d'un travail sur les visages, avec les citrouilles d'halloween.
  • Topologie avec le Sapin: répartir dans tout l'espace disponible les étoiles autour du sapin, les boules dedans/dessus
Sans oublier...
  • ...la motricité fine, et la manipulation de diverses textures (surtout si l'on utilise aussi le coton).
  • ... la réalisation d'un objet en plusieurs étapes, en suivant des consignes, un modèle.
    ...l'accès à la symbolisation en réalisant l'illustration d'un évènement à venir.
  • ... et le plaisir de réaliser un objet à offrir, à rapporter à la maison et à partager avec sa famille.
_____________________________________________________